CCAM

CCAM / Scène Nationale de Vandoeuvre

Esplanade Jack Ralite, Rue de Parme

54500 Vandœuvre-lès-Nancy

Tél 03 83 56 83 56

Théâtre /

SWANN S'INCLINA POLIMENT

Nicolas Kerszenbaum, d'après Marcel Proust

Tous publics

mar 15 octobre - 20:30

mer 16 octobre - 19:00

Durée: 85 MIN.

Tarif adulte : De 04 à 20 €

achetez vos places   télécharger le dossier du spectacle

Théâtre / Littérature / Relecture contemporaine 

En 1913 paraissait Du côté de chez Swann, dont la deuxième partie est constituée par un roman au statut un peu particulier, un épisode autonome de À la recherche du temps perdu intitulé Un amour de Swann. L'action se situe dans les salons de la fin du XIXème siècle et donne à contempler un jeu social, agi par ceux qui habitent ces espaces et rêvent d'ascension. Parallèlement, le livre dresse le portrait d'une passion amoureuse et d'un individu dévoré par la jalousie.

Swann s'inclina poliment s'avère beaucoup plus qu'une adaptation théâtrale du roman de Proust. Nicolas Kerszenbaum tend une étonnante passerelle entre le XIXème siècle finissant et notre époque. Evitant l'écueil d'une transposition trop littérale ou respectueuse, il dessine un espace scénographique et social à la fois pictural et sensuel. Il rend palpable la tension entre le monde rêvé de Swann et la vulgarité criarde du salon Verdurin. On sent sourdre dans cette vision un mélange étrange de désirs d'ascension sociale, de condescendance affectée, de fantasmes impossibles à assouvir, de sentiments floués. Convoquant les théories de l'économiste Thomas Piketty, l'ensemble devient le miroir d'une société où les corps et les êtres sont emportés dans les rouages d'une machine qui les dépasse et les consume.

D’après Un amour de Swann de Marcel Proust
Adaptation et mise en scène : Nicolas Kerszenbaum, assisté de Gautier Boxebeld et Emmanuelle Peron
Interprétation : Sabrina Baldassarra, Gautier Boxebeld, Marik Renner
Musique : Guillaume Léglise, Jérôme Castel
Création lumière : Nicolas Galland
Scènographie : Louise Sari.

Régie générale et son : Constantin Asmanis
Régie lumière : Nicolas Galland, Juliette Romens.
Coproduction : Les Tréteaux de France, Centre Dramatique National, Le Moulin du Roc - Scène Nationale à Niort, Théâtre de Belleville, Le Chevalet - Scène Conventionnée de Noyon

Soutiens : Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon -CNES, Ambassade de France à Cuba, Maison de la Culture d’Amiens, Maison des Métallos, du Nouveau Théâtre de Montreuil – CDN. Ce spectacle est lauréat de l’Aide à la création de textes dramatiques - ARTCENA. Il a bénéficié de l’aide de la DRAC Hauts-de-France au titre de l’aide à la production dramatique et de l’aide à la résidence, et de l’aide de la Région Hauts-de-France et du Conseil Départemental de l’Oise au titre de l’aide à la résidence. 



Aller plus loin

> en visitant le site de la compagnie Franchement tu

> En visionnant le teaser de Swann s'inclinat poliment  





×