CCAM

CCAM / Scène Nationale de Vandoeuvre

Esplanade Jack Ralite, Rue de Parme

54500 Vandœuvre-lès-Nancy

Tél 03 83 56 83 56

Conférence /

Musicalité de la poésie persane / ANNULÉ

Tous publics

jeu 26 mars - 19:00

Entrée libre


ANNULATION DES REPRÉSENTATIONS JUSQU'AU 15 AVRIL


Suite aux mesures annoncées par l’État et la Ville de Vandœuvre-lès-Nancy, dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19, nous sommes au regret de vous informer que le CCAM est fermé au public jusqu’à nouvel ordre.

Nous sommes aussi au regret de vous informer que les représentations des spectacles et les expositions/installations suivants sont annulés :

- 13, 14 mars : Camille Mutel – Not I

- jusqu’au 10 avril : Claude Philippot – Volatiles

- 20, 21 mars : Amir Reza Koohestani – Timeloss

- 24, 25 mars : Henri jules Julien – Mahmoud et Nini

- 26 mars : conférence Musicalité de la Poésie Persane

- 27 mars : Norouz, soirée persane

- 4 au 8 avril : Mathieu Chamagne - Volumes

- 7, 8 avril : Aurore Gruel, Hervé Birolini – Manipulation

Dans l'attente de la réouverture de la billetterie, nous vous demandons pour le moment de bien conserver les billets en votre possession et reviendrons vers vous prochainement avec une proposition de remboursement/report. Si vous aviez acheté vos billets par internet et ne les avez pas encore retirés au CCAM, vous serez remboursés automatiquement et n'avez aucune démarche à effectuer.

Toutefois, si vous souhaitez apporter votre soutien aux artistes, aux techniciens, au CCAM, vous pouvez choisir de ne pas demander ce remboursement.

Nous vous remercions de votre compréhension, votre soutien et votre fidélité, et serons heureux de vous accueillir à nouveau, le plus tôt possible, et de partager encore avec vous de précieux moments artistiques.

L’équipe du CCAM



Musicalité de la poésie persane

Conférence de Nouri Manijeh, accompagnée par Nima Khoshravesh au sétâr.

Une proposition de Diwan en Lorraine, dans le cadre de la semaine iranienne.

La poésie est un événement dans le langage. Les mots ordinaires trouvent un sens « extraordinaire » et touchent le lecteur dans les profondeurs de son être.
La poésie persane remonte au premier millé
naire avant l’ère chrétienne. Elle est l’âme du peuple iranien. Elle est passée par trois périodes de langues et d’écritures.
La métrique de la poésie persane provient des séquences mélodiques de la musique. Pour corriger la métrique d’une poésie, le poète la faisait chanter dans un mode de la musique traditionnelle. En d’autres termes, tant que la poésie n’a pas été déclamée et chantée, elle 
n’exprime pas toute son ampleur.
« Le son (la musique) d’un mot est l’âme, l’expression intérieure du mot : quand le mot trouve son sens dans une poésie, il trouve aussi sa musique », dit Mohammad Reza Shajarian.

Pendant cette conférence, Nouri Manijeh présentera la poésie persane, sa métrique et ses rimes, le rôle du son et de l’accent dans la poésie récitée et dans la poésie
chantée. En lien avec la poésie chantée, elle présentera la place de la musique et ses différents genres, celle des instruments et le rôle du chanteur-chef d’orchestre.

Cette conférence sera accompagnée d’une présentation audiovisuelle et se terminera par la lecture de quelques poèmes de Rûmi et de Hâfez en persan accompagnée par le sétâr de Nima Khoshravesh. La traduction en français des poèmes récités sera distribuée au public.



×