Retour à la liste
<- Saison 2015-2016  Saison 2016-2017 Saison 2017-2018 -> 
|< << >> >|
Samedi 10 Décembre 2016

Théâtre

À partir de 7 ans
CIE LES NUITS CLAIRES, CIE AGNELLO
Souliers rouges
Du Mercredi 07 Décembre 2016
Au Samedi 10 Décembre 2016

le 07 à 10 H 00 (scolaire)
le 08 à 10 H 00 (scolaire) , à 14 H 30 (scolaire)
le 09 à 10 H 00 (scolaire) , à 14 H 30 (scolaire)
le 10 à 15 H 00

Durée : 60mn

d'après : Hans Christian Andersen
texte : Aurélie Namur (éd. Lansman)
mise en scène : Félicie Artaud
interprétation : Yannick Guégan, Aurélie Namur, Claire Engel
chorégraphie : Sophie Leso
scénographie, costumes : Claire Farah
lumière : Nathalie Lerat
son : Antoine Blanquart
régie : Bruno Matalon


Chausser des souliers rouges, interdits, maléfiques, le temps d’une danse, avant de finir estropiée… Les destinées des petites filles sont souvent cruelles dans les contes d’Andersen, et l’orpheline de ce conte-là pourrait bien ne pas échapper à la règle. Mais est-ce sa faute si le rouge l’attire à ce point ? Sans doute cette couleur lui évoque sa mère défunte. Et le jour où un mystérieux marchand lui offre une paire de souliers rouges, elle ne résiste pas, ignorant que loin de l’aider à fuir sa marâtre cruelle, les souliers vont l’entraîner dans une danse fatale… Aurélie Namur reprend le fil du conte d’Andersen, l’ancre dans la modernité, et n’hésite pas à détourner le récit pour permettre à l’héroïne de se défendre contre le malheur. Et quand l’enfant chausse les souliers rouges, sa danse endiablée met le chaos dans le salon bourgeois de sa belle-mère.



production : Cie Les Nuits Claires, Cie Agnello
coproduction : Les Scènes associées (Espace culturel Ronny Coutteure-Ville de Grenay, Maison de l’Art et de la Communication-Ville de Sallaumines et Centre culturel Arc-en-Ciel-Ville de Liévin), agglomération Sud Pays Basque, Ville de Coumon d'Auvergne (Festival Puy de Mômes)
soutien financier : Région Languedoc Roussillon (France), ADAMI, Fédération Wallonie-Bruxelles
coréalisation : Théâtre Dunois (Paris)
soutien : Festival Turbulences (Namur), Festival Météores (Bruxelles), Festival Momix (Kingersheim), Pessac en Scène, Festival À pas contés (Dijon), Le Périscope (Nîmes), Espace d’Albret (Nérac), Ligue de l’Enseignement-FAL 53, Le Théâtre-Scène conventionnée de Laval, Scène Nationale 61, Espace Paul B (Massy), Théâtre Jacques Cœur (Lattes), Centre Culturel des Portes de l’Essonne, Maison des cultures et de la cohésion sociale de Molenbeek
participation : L’Aire (Montpellier)
remerciements : Le théâtre Océan Nord, Michel Boermans pour leur soutien à la création.
avec le soutien de : ONDA

Film concert ZOMBIE-ZOMBIE
Samedi 10 Décembre 2016 à 20 H 00


Le duo français Zombie Zombie interprétera en live, deux créations originales. La première est une commande passée sur le magnifique court métrage de Maurice Pialat, "L'amour existe". Réalisé en 1960 alors que la banlieue parisienne est en pleine transformation, Maurice Pialat y jette un regard poétique et critique. Presque 70 ans plus tard le texte et les images ont gardé toute leur pertinence.
Dans "Matching numbers", Xavier Veilhan unit ces deux entités géographiquement et stylistiquement éloignées par une ellipse cinématographique qui se libère de toute logique spatiale. En outre, il bâtit de nouveaux ponts entre l'Opéra et le monde extérieur.
Sur une musique hypnotique de Zombie Zombie, l'artiste crée un univers de rêve où des objets et des êtres insolites s'invitent à l'Opéra, y déambulent, flottent, courent, pataugent, pivotent, dansent sur des vélos...

programme détaillé du festival



Dans le cadre du : Festival du film d'Architecture

Spectacle musical LES FRUITS DU HASARD
Noirceurs
Du Jeudi 01 Décembre 2016
Au Dimanche 11 Décembre 2016

le 01 à 20 H 30 (COMPLET)
le 02 à 20 H 30
le 03 à 20 H 30
le 04 à 16 H 00
le 08 à 20 H 30 (COMPLET)
le 09 à 20 H 30 (COMPLET)
le 10 à 20 H 30
le 11 à 16 H 00

Durée : 75mn

écriture, mise en scène : Benoît Fourchard
regard sur l’objet : Delphine Bardot
jeu : Laurent Gix
musique en live : Gabriel Fabing
costumes : Daniel Trento
écriture, jeu : Benoît Fourchard
mise en scène : Virginie Marouzé
musique live : Gabriel Fabing, Michel Deltruc
technique : Philippe Colin


Il y a, profondément enfoui au fond de chacun, un marigot inavouable, siège des sentiments les moins reluisants, ferment des pires barbaries. Pour la plupart d’entre nous, cette région est close, hermétique, imperméable. Mais pour certains, ces sentiments les plus sombres ont un besoin irrépressible de s’exhiber. Benoît Fourchard a écrit Noirceurs, un diptyque musical à partir de deux faits divers, qui repose sur le désir d’interroger cette part de ténèbres présente au fond de chaque être humain, de “fouiller la vase” et comprendre la mécanique qui amène cette cruauté à vouloir s’exprimer au grand jour.
Cette chère Simone retrace avec distance et humour le parcours de Simone Weber, celle que l’on surnommait la diabolique de Nancy.
48 fois nous plonge dans la tête d’un homme qui assassine sa femme de quarante-huit coups de couteau. Deux histoires, deux manières d’appréhender les infinies ressources de l’être humain en matière de férocité.



production : Les Fruits du Hasard
coproduction : Théâtre Ici et Là (Mancieulles), CCAM–Scène nationale de Vandœuvre
soutien : Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, Ville de Nancy
résidence : Site Alstom (Nancy), ACA (Sélestat), Le LEM (Nancy), Théâtre Ici & Là (Mancieulles), Maison d’Elsa (Jarny)