Retour à la liste FILARIUM
Noetinger, Chion, Marchetti
22,00 € 


En 1998, le CCAM de Vandœuvre passait commande à Michel Chion, Lionel Marchetti et Jérôme Noetinger pour réaliser une musique concrète à trois. Il en résulta "Les 120 jours", une fresque pour laquelle les compositeurs s'étaient échangé une masse de sons d'origines multiples, que chacun avait travaillés, transformés, recomposés avec son style propre.
Pour cette nouvelle création, le travail s'est réalisé en deux étapes. Lors de séances de tournages sonores au CFMI de Lyon, les trois musiciens ont librement improvisé pour fabriquer des matières et des séquences. Puis, à partir de ce grand réservoir de sons, ils ont composé six pièces de musique concrète : une chacun, dans l'isolement de leurs studio personnels, et trois organisées selon certaines règles de hasard fixées en trio pour créer une enfilade de courts moments.
La grande forme de "Filarium" est à apprécier comme un vivarium où cohabitent tant des êtres sonores d'espèces différentes - appartenant à des lignées et autres embranchements aux frontières poreuses, réels ou imaginaires - que des matériaux et des poétiques ouverts, antagonistes voire dissidents, mais en tout cas associés, ici, en une étrangeté assumée.


In 1998, the Cultural Centre André Malraux of Vandoeuvre-lès-Nancy commissioned Michel Chion, Lionel Marchetti and Jérôme Noetinger to collaborate on a work of musique concrete. "Les 120 jours" was the result a fresco for which the composers exchanged a mass of sounds from multiple origins, that each had worked, transformed and recomposed in their own style.
For this new commission, the work was realised in two stages. Firstly, during several recording sessions at the CFMI of Lyon (Université Lumière Lyon 2), the three musicians improvised to create some raw materials and sequences. From this large reservoir of sounds, they composed six pieces of musique concrète : one each independently, and three organised according to set rules of chance as chosen by the trio to create a series of sonic events.
The overall structure of "Filarium" is to be appreciated as a vivarium where just as many sound beings of different species cohabit originating from varying lineages and junctions at porous borders, real, or imagined as material and open poetics, antagonists, dissidents even, nevertheless connected here by a deliberate strangeness.